La Mort de Hua Tuo, médecin légendaire de Chine [神医华佗之死]

La médecine traditionnelle chinoise (MTC) est une véritable encyclopédie pluridisciplinaire. Plusieurs éléments de la MTC sont déjà inclus dans la liste nationale du patrimoine culturel immatériel de Chine. Cela aurait été impossible sans les contributions de plusieurs médecins qui ont marqué l’histoire de la MTC. Lorsqu’un médecin trouve un remède à une maladie  » incurable « , les Chinois disent qu’il est ‘‘la réincarnation de Hua Tuo, il a des mains miraculeuses qui font revenir le printemps’’ 华佗再世,妙手回春.

Hua Tuo华佗 est le pionnier de la chirurgie abdominale dans le monde, suite à sa propre invention, le Máfèisǎn麻沸散. Il a vécu à la fin des Han orientaux jusqu’au début des Trois Royaumes. Même aujourd’hui, il existe encore beaucoup d’histoires et d’anecdotes qui relatent son expertise et ses vertus. Sa mort se réfère à un autre personnage célèbre, Cao Cao曹操 (155-220), fondateur du Royaume de Wei. Selon l’«Histoire romancée des Trois Royaumes» 三国演义, alors qu’ il souffrait de maux de tête, Cao Cao, ayant entendu parler de ses exploits, convoqua Hua Tuo pour un meilleur traitement. Après examen, Hua Tuo aurait dit à Cao Cao que la source de ses maux de tête se trouvait dans son cerveau, et que sous l’anesthésie du Máfèisǎn, il suffirait d’ouvrir son crâne avec un « axe » pour la traiter. De nature très méfiante, Cao Cao soupçonna que Hua Tuo voulait se venger de la mort de Guan Yu 关羽*. Submergé par la colère, il ordonna donc la mort de Hua Tuo. Bien sûr, c’est la version romancée de la fin tragique du médecin.

En réalité, selon le récit des «Annales des Trois Royaumes» 三国志 et du «Livre des Han postérieurs» 后汉书,Hua Tuo avait effectivement traité les maux de tête de Cao Cao en utilisant l’acupuncture**. Ce traitement avait soulagé ses maux peu fréquents, qui s’étaient aggravés pourtant à intervalles réguliers à cause d’un rythme de travail intensif. Cao Cao exigea alors que Hua Tuo restât à son service en permanence, décision fatale pour Hua Tuo. Peu après, Hua Tuo s’excusa et retourna au pays natal. Cao Cao le pressa à plusieurs reprises de revenir, mais Hua Tuo refusa sous prétexte que son épouse était malade. Cao Cao se mit en colère et demanda la vérification des propos de Hua Tuo, qui s’avérèrent faux. Furieux, Cao Cao le jeta en prison, puis le condamna à mort.

Il existe différentes interprétations sur les motifs éventuels de Cao Cao d’avoir tué Hua Tuo, alors que Cao Cao est réputé pour sa grande admiration des hommes de talents. Deux analyses paraissent plausibles : Hua Tuo avait mis Cao Cao en colère par le mensonge sur l’état de santé de son épouse, et mentir au fils du ciel entraine la peine capitale en Chine ancienne ; ou Cao Cao n’avait pas vraiment considéré Hua Tuo comme quelqu’un de talent. A l’époque, sous le nom Fāngshì方士, qui regroupe les personnes exerçant le métier de médecine, d’astrologie et de divination, les médecins ne jouissaient pas d’un statut social valorisant. Cela se confirme par le propos de Cao Cao, lors qu’un conseiller tenta de le dissuader d’exécuter Hua Tuo : « Ce n’est pas la peine de s’inquiéter ; ne trouverait-on pas d’autres créatures misérables comme lui sous le ciel ? » 不忧,天下当无此鼠辈耶?Avec la disparition de Hua Tuo ont péri, pour de bon la formule d’anesthésique Máfèisǎn, ainsi que la plupart de ses remèdes qui auraient pu sauver tant de vies !

 *  Célèbre général à la fin des Han orientaux, qui a assisté Liu Bei pour la fondation du Royaume de Shu

** L’acupuncture de la MTC, avec la moxibustion, est inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO en 2010.

                                                                                                                            DU Lili